Quand le rêve devient réalité !

Le temps parait long mais passe finalement tellement vite !

Depuis le mois de mai et notre première Outremer Week les questions et réflexions se sont succédées, nos avis ont évolués au fil du temps et des échanges avec les actuels et futurs propriétaires.

Outremer nous offre un accompagnement extraordinaire, à commencer par Victor notre Technico-Commercial qui, d’un calme olympien répond à toutes nos questions, étudie avec empathie toutes nos idées même les plus délirantes sans jamais nous prendre de haut et il accompagne nos multiples changements d’avis avec le sourire. Merci Victor !

Il faut dire que c’est un sacré casse-tête, il faut tout choisir !

  • L’électronique pour nous qui n’y connaissons rien a été un enfer : Triton ou H5000 ? Combien d’écrans ? On les met où ? Le satellite, le wifi, les antennes, les prises, combien ? Où ?
  • Les couleurs aussi ont été folklo: le bois, le sol, les tentures, le lazybag, l’auvent, les coussins intérieurs extérieurs, teck pas teck, la maille du trampoline…. J’avais dit à Marion de tout choisir mais en fait on a fait et refait à chaque fois que l’on voyait un nouveau bateau ou une nouvelle photo ! T’as vu celui-là ? C’est peut-être mieux ? Allo Victor, c’est quoi la couleur des coussins de “Piedra Libré” ? Allo Victor, tu peux me confirmer la couleur du Lazybag de “Engage” ? Il faut quand même dire que les nuanciers sont trop variés….
  • Les équipements: Gas ? Electrique ? Combien de batteries, comment on filtre l’eau ? L’annexe ? Le barbeuc, on le met où ? Et mon tuyau d’arrosage pour laver le pont ? Chérie, je crois vraiment qu’il faut rajouter un spi symétrique…

Bref, nous avons dépassé le budget max qu’il ne fallait surtout pas dépasser Mais on n’y est presque ! Nous passons à l’armement et prévoyons de passer 15 jours au Nautic de Paris pour choisir tout le matos de sécurité, les cartographies et les fringues… Il y aura aussi les caisses à outils à définir…

Le seul truc qui a été super simple c’est le pack médical grâce aux #VogMaBog, nous avons contacté le sympathique Docteur Délire de chez Médidistance qui propose des sacs sur mesure et çà va bien nous éviter de courir les ordonnances et les pharmacies !

Ne faisant pas exception à la règle, la déco du bateau aussi a évolué et voici la version finale :

Sinon, nous avons été studieux ! Une deuxième Outremer Week express en septembre a permis à Marion de faire de la couture sur pied de cochon et de découvrir les premiers diagnostiques médicaux, + pas mal de manœuvres en mer et un stage Ladies Only fin octobre. Elle prépare maintenant le permis côtier et le CRR (radio) pour occuper l’hiver. Nous faisons un sage météo/routage fin novembre.

Pour ma part, j’ai fait un stage moteur diesel, une journée électricité et une journée maintenance à bord avec Loïc Hélies du Voyage de Saga et je bosse le routage comme un fou sur la Transat Jacques Vabre !

Nous n’aurons jamais une connaissance parfaite sur tous les sujets mais je trouve que Loïc a bien résumé la situation en conclusion de sa formation :

“Ce qui te permet d’aller au bout c’est ton attitude plus que ta compétence”

Et puis le chantier a démarré ! Depuis le 9 novembre nous avons un morceau de bateau en vrai !!!

Suivi du chantier

Le parcours aussi se précise, notamment pour que nos proches puissent commencer à se positionner pour leurs vacances 2022/2023, nous mettrons en place un Doodle agenda !

Le parcours ici

Tout se précise et prend forme. Lorsque nous nous sommes lancés, nous n’imaginions pas plus de 20% de ce qui nous attendait et c’est ce qui rend le truc passionnant, le voyage aura du coup commencé bien avant que nous montions sur le bateau et c’est génial. Nous nous félicitons tous les jours d’avoir choisi Outremer pour l’accompagnement qu’ils proposent et pour le niveau des formation proposées, à consommer à volonté, elles sont inclues dans le projet du bateau. Ces rassemblements et les différents blogs nous permettent de rencontrer beaucoup de propriétaires et d’échanger sur nos doutes et nos idées. Nous avons d’ailleurs créé une petite communauté de 4 bateaux livrés au printemps 2022.

Avec le temps, notre approche du voyage évolue aussi et nous souhaitons y donner un sens en ayant une approche éco-responsable.

Nous allons produire notre eau potable en dessalinisant l’eau de mer avec l’énergie solaire, nous utiliserons des savons bio dégradables sans impact sur la mer. Nous testons des éponges en fibre nettoyante pour éviter tous les produits de nettoyage à commencer par le produit vaisselle, nous nous préparons, par exemple, à faire notre pain et nos yahourt à bord, afin de limiter au maximum les emballages et les contenants plastiques.

Nous espérons aussi pouvoir donner un peu de notre temps à une association de lutte contre les déchets plastiques en organisant des collectes ainsi que des opérations d’information et de sensibilisation : Sea Cleaners

Nous ne manquerons pas de vous donner des infos !

Prendre la mer, agir pour la terre !!

#chaquegestecompte

Recevez nos prochains articles par mail:

Sur un nuage

Sur un nuage, je crois que c’est ce qui décrit le mieux notre sensation au retour de notre première semaine de formation, l’Outremer Week ! Malgré l’annulation de la cup (régate de catas Outremer) et le décalage des cessions à cause des restrictions Covid, cette semaine a été largement au-delà de nos attentes.

Nous avons commencé par une journée de formation privée sur notre futur bateau, l’Outremer 51 coachés par Julien (le skipper officiel du chantier). Il y avait entre 20 et 30 nds de vent avec quelques claques à 34/35 nds (force 7), Idéal pour voir le comportement du bateau dans le vent soutenu. Nous avons été impressionnés tant par la sensation de glisse que par la douceur et le confort. C’est un régal à la barre, nous avons navigué sous solent et un ris dans la GV toute la journée avec quelques pointes à 17 nds, ce qui est la grande classe pour une première sortie et Papy Jack avait la banane des grands jours à la barre. Après la pause déjeuner à l’abri du banc de sable de port Camargue, au milieu des kites, nous sommes allés faire quelques manœuvres dans le port et Marion a fait ses premiers pas aux commandes! J’avoue que le bateau qui est très haut sur l’eau est assez impressionnant dans le port, mais très précis aux commandes.

Le lendemain, après un peu de théorie sur la prévention des risques en mer et les systèmes de sécurité, nous avons gouté l’eau du port en combinaison de survie en mode Télétubbies et craqué un canot de survie, ce qu’il est très rare de pouvoir réaliser car canot ouvert, canot foutu !

Pendant que Marion prenait la mer sur une session Ladies Only,  J’ai passé du temps sur l’équipement électronique à terre et en mer, notamment pour tester le pilote auto et le nouveau système Oscar (caméra thermique et RGB pour identifier les objets flottants ou animaux marins à l’avant du bateau ! nous avions la chance d’avoir avec nous les représentants de B&G qui équipe les bateaux et de Pochon qui fait les installations et les formations (1 jour complet) à la livraison. Top, sauf que j’ai encore des nœuds au cerveau car il faut maintenant valider le modèle de pilote, le nombre, la taille et le positionnement des  écrans et des commandes….

Les sessions de manœuvres en mer ou à terre étaient animées par des marins issus de la course au large comme Nikki Henderson ou Jean Pierre Balmès qui prépare la Jacques Vabres et la route du Rhum en classe 40 !

Marion a fait une journée météo avec un des 10 routeurs professionnels au monde, Michel Meulnet et nous avons du coup passé le voyage retour à analyser les nuages et à se demander si il y aurait du vent en dessous Nous gardons surtout le contact pour nous faire le routage retour et peut être même pour l’aller.

Une table ronde avec le dessinateur des voiles (Incidence) nous a permis de confirmer les choix que nous avions faits et pour finir un atelier matelotage exceptionnel. Je suis trop fier d’avoir réussi à faire des épissures, glissantes et bloquantes et d’avoir réalisé une manille textile !

Evidemment, le temps est passé trop vite et nous devrons revenir pour continuer à nous perfectionner en manœuvres mais aussi pour participer aux modules qui nous manquent, comme le médical, les moteurs diesel, l’électricité et l’entretien du bateau en voyage….

Les formations étaient top mais le fait de partager les déjeuners et les apéros sur la terrasse avec les autres stagiaires nous a permis de créer des liens et de partager nos réflexions sur les choix techniques. Mais nous avons surtout pu échanger avec des propriétaires et des ex tourdumondistes qui ont été une mine d’infos pour nous comme Bénédicte et Loïc du Voyage de Moby qui repartent pour trois ans sur le 55 n°1 . Nous avons quitté La Grande Motte enchantés, confortés dans notre choix du bateau, c’est vraiment le bateau idéal pour le projet. Le chantier, lui, nous offre un accompagnement précieux, nous avons un peu l’impression d’intégrer une famille. Nous avons été rassurés par la navigation à bord et sur notre aptitude à gérer le bateau en manœuvres comme en mer.

Le bonus de la semaine fut pour moi une matinée à bord de l’Outremer 55 n°1 avec Loïc, son propriétaire pour une démo de l’installation électronique

Sur un nuage !

De passage à La Grande Motte

La Déco du bateau !

Simple et compliqué à la fois, il est l’heure de définir la déco du bateau et pour cela, merci @designcrowed !

Pour le choix du nom, j’ai essayé mais je n’ai pas réussi à être convaincu par un autre nom que Summertime, vous comprendrez pourquoi en vous promenant sur le site
Le choix n’est pas encore définitif mais voici notre short list: 

Je suis plutôt sur la V1 mais ce n’est pas moi qui vais décider et vous ?

Ci-dessous, les autres propositions que nous avons reçues :