Sur un nuage

Sur un nuage, je crois que c’est ce qui décrit le mieux notre sensation au retour de notre première semaine de formation, l’Outremer Week ! Malgré l’annulation de la cup (régate de catas Outremer) et le décalage des cessions à cause des restrictions Covid, cette semaine a été largement au-delà de nos attentes.

Nous avons commencé par une journée de formation privée sur notre futur bateau, l’Outremer 51 coachés par Julien (le skipper officiel du chantier). Il y avait entre 20 et 30 nds de vent avec quelques claques à 34/35 nds (force 7), Idéal pour voir le comportement du bateau dans le vent soutenu. Nous avons été impressionnés tant par la sensation de glisse que par la douceur et le confort. C’est un régal à la barre, nous avons navigué sous solent et un ris dans la GV toute la journée avec quelques pointes à 17 nds, ce qui est la grande classe pour une première sortie et Papy Jack avait la banane des grands jours à la barre. Après la pause déjeuner à l’abri du banc de sable de port Camargue, au milieu des kites, nous sommes allés faire quelques manœuvres dans le port et Marion a fait ses premiers pas aux commandes! J’avoue que le bateau qui est très haut sur l’eau est assez impressionnant dans le port, mais très précis aux commandes.

Le lendemain, après un peu de théorie sur la prévention des risques en mer et les systèmes de sécurité, nous avons gouté l’eau du port en combinaison de survie en mode Télétubbies et craqué un canot de survie, ce qu’il est très rare de pouvoir réaliser car canot ouvert, canot foutu !

Pendant que Marion prenait la mer sur une session Ladies Only,  J’ai passé du temps sur l’équipement électronique à terre et en mer, notamment pour tester le pilote auto et le nouveau système Oscar (caméra thermique et RGB pour identifier les objets flottants ou animaux marins à l’avant du bateau ! nous avions la chance d’avoir avec nous les représentants de B&G qui équipe les bateaux et de Pochon qui fait les installations et les formations (1 jour complet) à la livraison. Top, sauf que j’ai encore des nœuds au cerveau car il faut maintenant valider le modèle de pilote, le nombre, la taille et le positionnement des  écrans et des commandes….

Les sessions de manœuvres en mer ou à terre étaient animées par des marins issus de la course au large comme Nikki Henderson ou Jean Pierre Balmès qui prépare la Jacques Vabres et la route du Rhum en classe 40 !

Marion a fait une journée météo avec un des 10 routeurs professionnels au monde, Michel Meulnet et nous avons du coup passé le voyage retour à analyser les nuages et à se demander si il y aurait du vent en dessous 😉 Nous gardons surtout le contact pour nous faire le routage retour et peut être même pour l’aller.

Une table ronde avec le dessinateur des voiles (Incidence) nous a permis de confirmer les choix que nous avions faits et pour finir un atelier matelotage exceptionnel. Je suis trop fier d’avoir réussi à faire des épissures, glissantes et bloquantes et d’avoir réalisé une manille textile !

Evidemment, le temps est passé trop vite et nous devrons revenir pour continuer à nous perfectionner en manœuvres mais aussi pour participer aux modules qui nous manquent, comme le médical, les moteurs diesel, l’électricité et l’entretien du bateau en voyage….

Les formations étaient top mais le fait de partager les déjeuners et les apéros sur la terrasse avec les autres stagiaires nous a permis de créer des liens et de partager nos réflexions sur les choix techniques. Mais nous avons surtout pu échanger avec des propriétaires et des ex tourdumondistes qui ont été une mine d’infos pour nous comme Bénédicte et Loïc du Voyage de Moby qui repartent pour trois ans sur le 55 n°1 . Nous avons quitté La Grande Motte enchantés, confortés dans notre choix du bateau, c’est vraiment le bateau idéal pour le projet. Le chantier, lui, nous offre un accompagnement précieux, nous avons un peu l’impression d’intégrer une famille. Nous avons été rassurés par la navigation à bord et sur notre aptitude à gérer le bateau en manœuvres comme en mer.

Le bonus de la semaine fut pour moi une matinée à bord de l’Outremer 55 n°1 avec Loïc, son propriétaire pour une démo de l’installation électronique 👌

Sur un nuage !

Laisser un commentaire

Choose your Language »
%d blogueurs aiment cette page :